La Big d'Azun
Arrens-Marsous

La Big d'Azun

Embarquer cet élément afin d'y avoir accès hors connexion
Une grande boucle exigeante mais idéale pour découvrir les vallées des Gaves et ses trésors cachés.
Sillonez à travers les vallées des Gaves avec ce parcours qui commence et se termine au centre du Val d'Azun. Vous descendrez et ferez le tour de la vallée d'Argelès-Gazost avant de remonter en traversant les villages de l'Extrême de Salles. 
Un parcours aux paysages et aux terrains très variés, entre berges du gaves, forêts, routes et sentiers, vous découvrirez tout le territoire des vallées des Gaves.

Les 8 patrimoines à découvrir

  • Histoire

    Miqueu Camélat

    Né à Arrens en 1871 et mort en 1962 à Tarbes, Miqueu Camélat (Michel Camelat) était un commerçant, dramaturge, poète et écrivain français en langue gasconne. Après des études secondaires au petit séminaire de Saint-Pé-de-Bigorre, il refuse de devenir prêtre et doit revenir chez lui en 1887 où il se consacre au gascon et à la littérature. C’est alors qu’il découvre l’œuvre des Félibres. En 1890, il obtient un premier prix de poésie à la Félibrée de Tarbes et rencontre Simin Palay avec qui il lance en 1893 l’« Armanac Gascoun ». Il décide alors d’abandonner le gascon "lavedanais" de son village pour le béarnais qui lui permettra d’être lu dans toute la Gascogne.
  • Géologie

    Le gave de Pau

    Le Gave de Pau est un affluent rive gauche de l'Adour d’une longueur totale de 193 km qui prend sa source au Cirque de Gavarnie aux environs de 2500 mètres d'altitude. Il traverse successivement les départements des Hautes-Pyrénées, des Pyrénées-Atlantiques puis des Landes pour se jeter dans l’Adour. Inclus dans le bassin Adour, le bassin du gave de Pau draine ainsi une surface totale de 2780 km². Compris entre la plaine de Lourdes (420 m) et la frontière espagnole au sud où culminent les plus hauts sommets de la chaîne pyrénéenne française (Vignemale, Taillon…), le secteur amont du bassin versant du gave de Pau constitue une tête de bassin montagnard dont la limite hydrologique correspond quasiment à la limite départementale entre les Hautes-Pyrénées et les Pyrénées-Atlantiques.
  • Faune

    Le pic noir

    Le plumage du Pic noir est noir luisant, avec une calotte rouge vif sur la tête, uniquement pour le mâle. Son bec est blanc ivoire avec la pointe noire. Ses pattes sont gris foncé et son œil est blanc teinté de jaune pâle. Véritable grimpeur, ses pattes courtes et trapues, prolongées par des ongles acérés lui permettent des prises efficaces. C’est le plus grand pic d’Europe. Le Pic noir est sédentaire. Bien représenté dans les Pyrénées, on le trouve jusqu’à 1 800 mètres d’altitude. Son domaine est la forêt de hêtres et de conifères. Les insectes, fourmis rousses, larves et œufs, qu’il happe dans les fissures du bois avec sa longue langue gluante constitue sa nourriture préférée.
  • Faune

    Le mouflon de Corse

    Le Mouflon de Corse est un ovin sauvage des prairies et des landes, mais pas des paysages forestiers. Il préfère les régions peu arrosées et à faible enneigement, d'altitude moyenne, à grandes étendues au relief modéré, sur sols rocailleux et bien drainés. S'il fréquente pentes et rochers comme les chamois et bouquetins, ce n'est que pour se protéger de l'homme. Il consomme essentiellement des plantes herbacées en toute saison, particulièrement au printemps. Il mange également des feuilles, bourgeons et jeunes pousses d'arbres et arbustes, des fruits (baies, glands, faînes, châtaignes), ainsi que des champignons, des mousses, et des lichens pendant la mauvaise saison.
  • Col

    L'ESpace Nordique du Val d'Azun

    L'espace nordique du Val d'Azun est le plus grand des Hautes-Pyrénées avec 90 kilomètres de pistes entre grands espaces et forêts de sapins. Ces immenses paysages immaculés bordés de sapins offrent un décor incroyable qui invite à la contemplation. En ski de fond ou en raquettes à neige, cet espace nordique nous plonge vers l’essentiel et promet des moments et des rencontres authentiques. Le Nordic Park au col de Couraduque est le domaine préféré des enfants avec ses deux tapis roulants pour apprendre le ski alpin et glisser en luge en toute sécurité.
  • Flore

    Le sapin

    Le Sapin est un conifère à feuillage persistant qui peut mesurer jusqu’à 30 mètres. Ses aiguilles sont aplaties et non piquantes, disposées en peigne sur le rameau. Le sapin tolère une atmosphère humide, ombragée et est résistant au froid, ainsi il peut facilement pousser en altitude.
  • Faune

    La migration des oiseaux

    Le col du Soulor est un important couloir de passage migratoire pour nombre d’espèces d’oiseaux.

    De mi-juillet à fin septembre, c’est la période la plus propice pour observer les migrations d’oiseaux dites d’automne, en route vers l'Espagne ou l'Afrique.

    Parmi les rapaces migrateurs, les Milans noirs sont parmi les premiers à ouvrir le bal en milieu d’été. Il en passe sur la période plusieurs dizaine de milliers… avec un pic autour de la mi-août.
    Autres rapaces observables en migration, les milans royaux, bondrées apivores et autres circaètes Jean-le-Blanc sont fréquents.

    Les rapaces ne sont bien sûr pas les seuls à migrer vers le sud : cigognes blanches et cigognes noires, grues cendrées, petits passereaux ou pigeons ramiers…

    Les espèces observables au-dessus du col du Soulor sont très nombreuses, sans oublier les observations d’espèces sédentaires tels le vautour fauve, le gypaète barbu ou l’aigle royal.

    Chaque été, l’association Oiseaux cols libres mène sur place une étude et des comptages. Vous pouvez rencontrer les bénévoles présents sur place tous les jours et profiter de leurs savoirs et connaissances immenses qu’ils se feront un grand plaisir de vous partager.
  • Col

    L'Espace Nordique du Val d'Azun

    De décembre à mars, les pistes du Soulor (et du col de Couraduque à Aucun) sont dédiées à la pratique du ski de fond et des raquettes.
    C'est le plus grand domaine nordique des Hautes-Pyrénées avec 90 km de pistes entre grands espaces et forêts de sapins.

    Sur la période d'ouverture des pistes de ski de fond et raquettes, l'accès au site est réglementé (renseignez-vous avant de vous y engager).

    > Retrouvez toutes les infos de la Station du Val d'Azun :
    www.station-valdazun.com

Description

Un parcours difficile qui demande endurance, technique et maitrise.

Au départ d'Arrens-Marsous, vous descendrez jusqu'à la vallée d'Argelès-Gazost en traversant les villages de Gaillagos, Arcizans-Dessus, Arras-en-Lavedan, Arcizans-Avant, Saint-Savin, Soulom, Pierrefitte-Nestalas, Adast et Lau-Balagnas. 
Une fois arrivé à Argelès-Gazost, vous prendrez la direction d'Ayzac-Ost pour remonter vers les villages de l'Extrême de Salles, vous traverserez Ouzous, Salles et Sère-en-Lavedan avant d'entamer les sentiers boisés sillonnant entre les pics, cols et sommets, qui vous mèneront au village d'Arrens-Marsous. 

Itinéraire "gravel" non balisé sur le terrain.
Téléchargement de la trace disponible en GPX ou KML.
  • Départ : Arrens Marsous - salle des fêtes
  • Arrivée : Arrens Marsous - salle des fêtes
  • Communes traversées : Arrens-Marsous, Aucun, Bun, Gaillagos, Arcizans-Dessus, Arras-en-Lavedan, Arcizans-Avant, Saint-Savin, Adast, Pierrefitte-Nestalas, Soulom, Beaucens, Préchac, Lau-Balagnas, Ayros-Arbouix, Argelès-Gazost, Ayzac-Ost, Agos-Vidalos, Ouzous, Salles, Sère-en-Lavedan, Gez, Ferrières et Arbéost

Météo


Profil altimétrique


Recommandations

Période de praticabilité : conseillé de mai à novembre.

Accès routiers et parkings

Au carrefour à l'entrée du centre ville d'Argelès-Gazost, prendre à droite direction Arrens-Marsous. Continuer sur cette route jusqu'à arriver au village d'Arrens-Marsous. A la sortie du village, la salle des fêtes se trouvera sur votre droite.

Stationnement :

Salle des fêtes d'Arrens

Signaler un problème ou une erreur

Vous avez repéré une erreur sur cette page ou constaté un problème lors de votre randonnée, signalez-les nous ici :