Etape 6 : du refuge Wallon-Marcadau à la vallée d'Arrens
>>
Accueil
>
Itinérance à pied
>
Tour du Balaïtous et de la Grande Fache en 6 jours
>
Etape 6 : du refuge Wallon-Marcadau à la vallée d'Arrens
Cauterets

6. Etape 6 : du refuge Wallon-Marcadau à la vallée d'Arrens

Cols et Sommets
Lac
Refuge
Moyen
6h30
18,8km
+3114m
-3580m
Traversée
Embarquer cet élément afin d'y avoir accès hors connexion

Ultime étape de cette randonnée au long cours avec deux cols frontaliers au programme et un sentier multi-centenaire pour ce retour en Val d'Azun.

L'heure du retour a sonné, cette boucle transfrontalière autour du colosse granitique Balaïtous est conclue par une belle traversée entre le Marcadau et le Val d'Azun. On y côtoie la pyramide de la Grande Fache (ascension tentante bien que sur un rocher médiocre), délivrant un panorama d'ensemble sur le chemin parcouru. Ces Pyrénées sans frontières conduisent une nouvelle fois nos pas en Espagne vers l'improbable lac de Campo Plano et ses vertes pelouses, puis le long vallon de la Peyre Saint Martin, lieu de passage ancestral, nous ramènera ensuite en vallée d'Arrens.


Les 2 patrimoines à découvrir
Refuge

Le refuge Wallon-Marcadau

REFUGE FERME POUR TRAVAUX : ouverture envisagée pour l'été 2022.

Le refuge Wallon-Marcadau
Altitude 1865 m - 120 places

Tél. : 05 62 92 64 28
Site web
lire la suite
Flore

Le pin à crochets

Le pin à crochets, un des plus anciens pins survivants de l’ère glaciaire, est particulièrement adapté aux conditions climatiques rigoureuses de l’étage subalpin. Il est en effet résistant à la sécheresse, mais également au froid et au vent. Arbre d’altitude et de lumière, sa silhouette est surtout remarquable dans les stations les plus élevées où des arbres isolés au port torturé se maintiennent jusqu’à des altitudes record dans un milieu de blocs et de gros rochers.
lire la suite

Description

Du refuge Wallon-Marcadau (1865 m), aller chercher au sud-ouest une passerelle qui enjambe le gave des Batans. Le sentier (emprunté la veille à la descente) gagne en dénivelée sur l'autre rive. A l'entrée du plateau de Loubosso (1930 m), passer à droite sur deux passerelles successives.

1 – Aussitôt après la seconde passerelle (1940 m), laisser à gauche le sentier du Port du Marcadau pour suivre à droite celui du col de la Fache. Plusieurs larges lacets viennent à bout d'un ressaut important sous le pic Araillous. En haut, passer à gauche d'un mamelon (2310 m) et, après avoir traversé un torrent, le sentier laisse un laquet sur la droite (2291 m) et prolonge son ascension dans une combe caillouteuse, côté droit d'un nouveau torrent.

2 – Passer par un replat herbeux (2450 m) dominant le lac supérieur de la Fache, et continuer à flanc sur la droite, pour vous rapprocher de l'ultime vallon menant au col de la Fache. Cette dernière montée, rectiligne, se fait parmi les blocs (ou sur névé en début d'été) jusqu'à l'échancrure du col.

3 - Au col de la Fache (2664 m), on domine le bassin lacustre de Respomuso. Ascension facultative à gauche de la Grande Fache (sportif et délicat). Basculer en territoire espagnol sur le sentier abrupt qui passe plus bas à gauche des lacs de la Facha (névé possible en amont du lac, prudence !). La trace s'engage ensuite dans un corridor rocheux et reste tout le temps en rive gauche du torrent de Campo Plano. Descendre ainsi toujours vers l'ouest en direction du vaste plateau de Campo Plano.

4 – En amont du lac de Campo Plano (2150 m), en prenant pied sur le plateau, bifurquer à droite pour traverser le torrent et trouver le sentier qui permet de remonter au milieu des pelouses (nord-est). Il va ensuite dessiner des lacets dans la combe évidente qui mène au Port de la Peyre Saint Martin. En ligne droite sur de plus faibles pentes (éboulis sur la droite), il rejoint le col.

5 – Le Port de la Peyre Saint Martin (2295 m) marque le retour en Val d'Azun (borne frontière n°312). Suivre le sentier évident qui descend en rive droite de la longiligne vallée orientée vers le nord. Quelques lacets aident à descendre un ressaut dominant le plateau de Casterie (toue 2095 m) puis le sentier passe nettement au-dessus des deux lacs de Remoulis. Une nouvelle série de lacets permettra ensuite de descendre vers une confluence de vallées.

6 – En bas, après la passerelle (1755 m), laisser à gauche la vallée de Las Néous (accès au refuge Ledormeur) pour traverser à droite le plateau de Labassa, en revenant très vite en rive droite (nouvelle passerelle). Au bout du plateau, au niveau d'un collet (1709 m), ignorer un sentier à gauche et poursuivre la descente en face, en rive droite du gave. Le sentier dévale une grande pente. En bas, continuer tout droit à l'intersection pour passer juste à droite du lac de Suyen (1546 m) puis, par le chemin de plus en plus large, descendre dans la sapinière jusqu'à un parking.

7 – Parking supérieur du Plan d'Aste (1470 m) ; longer la route en descente quelques minutes pour revenir au point de départ.

8 - Parking inférieur du Plan d'Aste (1400 m).

Départ : Refuge Wallon-Marcadau
Arrivée : Vallée d'Arrens (Plan d'Aste)
Communes traversées : Cauterets, Arrens-Marsous

Profil altimétrique


Recommandations

En coeur de parc
Le Parc national est un territoire naturel, ouvert à tous, mais soumis à une réglementation qu’il est utile de connaître pour préparer son séjour

Signaler un problème ou une erreur

Vous avez repéré une erreur sur cette page ou constaté un problème lors de votre randonnée, signalez-les nous ici :